FirstClass : Gestion des envois de commandes sur les imprimantes en cuisine (7)

Test de fonctionnalité

Note : 3/5 (50 notes)

Dans un logiciel de caisse de restaurant, la gestion des impressions et des imprimantes cuisines est un des points névralgiques du système. Nous verrons que FirstClass utilise simplement les drivers Windows pour gérer les imprimantes de production. Surtout, nous verrons que de nombreuses méthodes de travail sont prises en compte ; le restaurateur peut donc envoyer les commandes en cuisine en prenant en compte précisément l'organisation de ses cuisines.

Comment FirstClass gère-t-il les imprimantes de production (cuisine, bar, etc.) ?

Nous utilisons directement les drivers Windows, ce qui permet de gérer très simplement les imprimantes, puisqu'il suffit que l'imprimante soit déclarée dans Windows pour que nous puissions la gérer automatiquement dans FirstClass.

De plus, cela permet au restaurateur de pouvoir changer de version de Windows sans avoir besoin de réinstaller des pilotes ou des fichiers de configuration.

Les drivers Windows ne sont-ils pas moins fiables que les drivers Opos (spécifiquement conçus pour ce type d'appareils) ou que l'attaque directe des imprimantes par des commandes ESC/POS ?

Non, nous n'avons pas de problèmes avec les drivers Windows.

FirstClass : gestion des imprimantes en cuisine

Comment gérez-vous les alertes du driver Windows, par exemple en cas de rupture de papier dans l'imprimante-ticket ?

Dans FirstClass, on peut affecter à chaque imprimante (bar, chaud, froid...) une imprimante de secours, de sorte que s'il y a un problème avec l'imprimante initiale (panne, plus de papier, etc.), l'impression soit automatiquement redirigée sur l'imprimante de secours.

Par exemple, pour l'imprimante "plats chauds", on pourra indiquer qu'au moindre problème, l'impression soit automatiquement et immédiatement redirigée sur l'imprimante "plats froids".

Pour des problèmes de type "rupture de papier", on peut aussi choisir de mettre l'impression en attente. Dès la bobine de papier placée dans l'imprimante, les tickets en attente s'imprimeront automatiquement. Rien n'est perdu avec FirstClass. Même si vous éteignez l'ordinateur puis que vous le rallumez, tous les tickets en attente auront été conservés et seront automatiquement imprimés.

Choix de l'imprimante dans une fiche article de FirstClass

Comment répartit-on les informations sur les différentes imprimantes de production (chaud, froid, bar, etc.) ?

Il y a de nombreuses possibilités. Vous pouvez par exemple choisir d'imprimer la commande complète sur une imprimante ou sur chaque imprimante. Dans ce cas, il n'y aura plus qu'à envoyer un bon de réclame en cuisine chaque fois que cela sera nécessaire.

Vous pouvez aussi choisir d'envoyer la commande en séquencé (par exemple uniquement les entrées, puis lorsque le client a fini les entrées, on envoie la commande des plats, etc.). Les commandes peuvent être aussi automatiquement ordonnées (sur le même ticket, les entrées seront par exemple placées en premier, puis les plats, etc.). Les bons de réclame peuvent être simples ou contenir de nouveau les plats réclamés.

Chaque imprimante physique peut être subdivisée en autant d'imprimantes logiques que nécessaire, ce qui permet d'envoyer séparément différents types de bons sur la même imprimante. Par exemple, on peut définir qu'une imprimante est à la fois l'imprimante "chaud" (poste des plats chauds) et l'imprimante "froid".

L'intérêt de subdiviser l'imprimante en chaud et en froid, est que si l'on envoie une commande en cuisine avec à la fois des plats chauds et des plats froids, tout sera imprimé sur le même appareil, mais FirstClass imprimera un premier bon, par exemple les plats froids, coupera le papier, puis imprimera un second bon pour les plats chauds. Les cuisiniers peuvent alors s'organiser facilement et récupérer le bon qu'il leur est destiné.

Bien sûr, il est aussi possible que tout soit imprimé sur le même bon. Nous pouvons aussi imprimer toute la commande sur une imprimante "Chef", puis réimprimer les plats sur les imprimantes spécialisées (chaud, froid, grill, etc.). Nous avons aussi des systèmes de rappel, par exemple pour les écaillers ou les pizzas.

Bref, il y a un très gros travail de fait au niveau des impressions et nous pouvons répondre à pratiquement toutes les méthodes de travail des restaurants et des cuisiniers.




ARTICLES SUR DES THEMES SIMILAIRES

RETENIR OU PARTAGER


Article précédent             Commenter             Article suivant